bd1
Soutien au programme: Know Your Body - Durban
Prise de conscience du sida et connaissance du corps: Dessine L'Espoir a soutenu pendant 6 mois la formation de 400 personnes dans la région de Durban avec "Create Africa South" (CAS). Population ciblée: les jeunes âgés de 12 à 14 ans et les personnes vivant dans les zones rurales.
Publié le : 2007-08-15 - Dernière mise à jour le 2017-11-21
Langues disponibles pour cette page :
CREATE AFRICA SOUTH

"Create Africa South", CAS, est une ONG créée en 2000 afin de préserver et de développer la créativité en Afrique du Sud , dédiée à créer, consulter et assister des discussions culturelles en Afrique. CAS aborde le concept d’une interface holistique et créative des individus dans la société. Le concept de « Ubuntu » (Définition du dictionnaire Oxford : générosité, compassion, valeurs du système africain) forme la base de cette organisation qui entend établir, transformer, transcender les frontières et rechercher des engagements créatifs et remplis de bon sens dans des nouvelles zones d’Afrique.

CONTEXTE

"Create Africa South" est convaincu que l’épidémie du Sida est une extension de la lutte contre l’Apartheid afin d’établir une société fonctionnelle. CAS prétend que le dysfonctionnements social et la rupture en Afrique du Sud est un produit d’une société hautement traumatisée et que l’habilitation des femmes noires sud africaines est une pierre angulaire caractéristique et l’affirmation de la reconstruction du pays dans son ensemble.

Dans un contexte ou 5.3 millions de gens sur une population de 45 million vivent au quotidien avec le VIH/Sida, sachant que 600 personnes meurent de maladies opportunistes liées au SIDA chaque jour et ou 1600 personnes deviennent à leur tour infectées dans le pays (deux tiers chez les 15-20 ans), CAS a réuni ensemble des cours informels appelés "Know your Body" (Connais ton Corps) qui sont donnés à la fois à des hommes, des femmes, des garçons, des filles. Ceci est vu comme une opportunité vitale pour permettre aux statistiques dramatiques de pouvoir tenter de baisser.
Le corps est en effet le centre principal qui permet à tous les rêves d’identité et d’affirmation de se fonder.


Formation en zone rurale. Les hommes et les femmes peuvent être ensemble ou séparés

CONTENU DES COURS

Les cours "Know your body" sont regroupés sur une session de 4 jours. Ils évoquent à la fois les droits du corps, le cancer, la sexualité, les MST, la connaissance de son propre corps, le planning familial, les maladies opportunistes et le régime.

Au 1er Août 2004, CAS a formé plus de 6000 personnes dans KwaZulu-Natal sur ce cours avec une attention toute particulière donnée au district rural de Ugu et de Durban ainsi que ses environs. Des cours de connaissances approfondies sont périodiquement donnés aux gens déjà formés et la communauté dans son ensemble est ainsi sensibilisée.


OBJECTIFS

Combattre la violence entre les sexes, les abus sexuels, physiques et psychologiques grâce à la diffusion d’information. Le corps devient alors une interface de connaissance. Le sexe et la maladie ne sont alors puis considérés comme des sujets tabous.

OUTPUTS

Les femmes (et les hommes) sont informés de leurs droits et obligations envers leur corps en les conservant en bonne santé, à la fois physiquement et psychologiquement.

Entre communautés ou les cours sont donnés, l’information, sans base politique, philosophique, religieuse ou traditionnelle particulière est rendue accessible quand les personnes formées rentrent à la maison et dans leur environnement social avec une information basique qu’ils peuvent alors partager avec leurs collègues, amis et membres de leur famille.

INPUTS

Population ciblée

La session de 4 jours peut être proposée à tous. Le cours se compose de 6 modules différents et les diagrammes utilisés sont ceux qui viennent à la base du réseau de projet «Women’s Health Project» de Johannesburg. Ces diagrammes sont parfaitement explicites et des démonstrations sont faites en utilisant des études sur le Sida qui ont été légués à "Know Your Body".

Equipe des counsellors

Durban: 14 formateurs _ 12 femmes et 2 hommes.
Ugu District: 12 formateurs _ 10 femmes et 2 hommes

Les groupes entre 15 et 25 ans sont gérés par l’un des formateurs pour une durée de 4 jours.
Ces groupes sont recueillis via les la communauté ou bien proviennent d’écoles. Ce sont des hommes, des femmes, des garçons et des filles à qui l’on transmet l’information dans un environnement qui engendre confiance, dialogue et discussion

Contentu du cours:
Module 1: Les parties du corps ainsi que ses fonctions et maladies (Diabete,… )
Module 2: Les Maladies Sexuellement transmissibles et le SIDA (incluant: Visage du Sida, vivre positivement avec le HIV, la révélation de sa séropositivité et la non-révélation, traitements et nutrition)
Module 3: Prévention et traitement du cancer (cancer du sein et du col de l’utérus)
Module 4: Planning familial et l’avortement.
Module 5: Discussion sur les droits de son corps et comment avoir une image de soi positive
Module 6: Nutrition



Simphewe à l'université, dans un cours sur les droits en matière de sexualité

ADMINISTRATION DU PROJET

Procédure.
Les cours sont planifiés pour des groupes de femmes et d’hommes dans la région correspondant à Durban et sa banlieue (incluant les zones éloignées au nord comme Stanger et éloignées à l’ouest comme Pietermaritzburg), ou le district de Ugu. Ces groupes font soit partie de la communauté, d’associations ou encore d’écoles.
Quand une consultation complète n’a pas été réalisée avec les leaders de la communauté, le coordinateur et l’administration assurent la liaison avec les autorités locales et/ou les représentants élus ainsi qu’avec les leaders de la communauté afin de gagner leur soutien et de mettre en place des structures de liaison.

La formation est organisée conjointement avec:
Les Amakhosi ( chefs)
Les Izinduna (headmen)
Les Principaux des écoles.
20 sur les 26 formateurs disponibles ont chacun un cours par mois.
Les courses fonctionnent avec un minimum de 15 et un maximum de 25 futurs formés (c’est plus dans le cas d ‘écoles ou les effectifs sont importants.)


SUIVI

Un cahier permettant d’enregistrer les participants est conservé par le formateur et des formulaires de participation sont remplis à la fin de chaque cours.

Un rapport sur chacun des cours est notifié par le formateur dans la zone de Durban.Dans le district rural de Ugul les formateurs conservent des livres dits de’ log’ dans lesquels ils conservent les registres et écrivent un rapport sur chacun des cours suivis. Ces ‘livres de logs’ sont vérifiés mensuellement.

La seule rédaction du rapport etc. permet au formateur d’être payé.
Des vérifications aléatoires sont faites sur les différents cours faites par le management en visitant le cours afin de vérifier la qualité de la formation fournie et également si les cours sont bien suivis pour la durée intégrale de la formation.
Un rapport mensuel est préparé par le coordinateur pour chaque mois.

Des meetings apportant des feedbacks sont menés par les leaders de la communauté afin de garantir le succès du projet.


IMPACT DU PROJET

Amélioration des relations entre hommes et femmes et développement du respect envers les femmes.

Bien que l’Afrique du Sud possède l’une des constitutions les plus affirmées au monde, l’égalité des sexes est loin d’être une réalité.
60% des cas de SIDA sont des femmes et les préjugés sexistes restent une réalité due à la dépendance économique qui repose sur une tradition patriarcale ainsi qu’une banalisation de la violence contre les femmes.
Cela provoque des barrières pour les droits personnels et sexuels de l’individu.
Les femmes ont un pouvoir plus que réduit pour insister sur l’utilisation du préservatif avec leurs partenaires. Il devient donc clair et urgent de mettre en place une information pour chacun sur ses droits intrasèques et de son propre corps, une éducation basée sur un respect mutuel entre les sexes, le support des structures existantes et sur les méthodes avec lesquels chacun se doit de se protéger.

Droits et conscience des responsabilités

L’impact des cours et la propagation d’information basiques vers les communautés au KwaZulu-Natal aura un impact sur l’épicentre de l’épidémie du SIDA . Informer les hommes et les femmes de leurs droits sous la loi, les conséquences de leurs actions et convaincre les individus qu’ils sont responsables de leur santé, leur bien-être et la continuité de leur existence grâce à une structure basée sur les droits légaux et les devoirs, va permettre a des sociétés rurales de passer d'une connaissance souvent déformée par des mythes, ou par la tradition, à une prise en charge de soi par des connaissances factuelles.

Résistances

La résistance sur la propagation d’information concernant certains sujets tels que le droit légal à l’avortement et le droit de la femme de "pouvoir choisir" dans des communautés extrêmement traditionnelles ont été soulevées.

Dans de tels cas de figure, Create Africa South’s Management consulte avec les authorités qui s'opposent à ces sujest afin de trouver un moyen de communiquer équitable qui soit acceptable.
Dance certains cas, a lieu une discussion en référence à la tradition au point de vue religieux.

CAS veut être particulièrement clair à ce sujet et affirme que cette opinion ne reflète en aucun cas celle de CAS ou d’aucun de ses sponsors.



LES SPONSORS DU PROJET

Ce projet a pu être rendu possible grâce aux fonds de Australian Aid pour l’annéee 2003/2004 (Juillet 2003 à Août 2004)
Le projet a également reçu des fonds de South Africa Development au début de l’année 2004 spécifiquement pour les aides aux infrastructures.
6000 personnes ont déjà été formées à ce jour.
Des fonds nouveaux sont nécessaires pour pérenniser le programme avec CAS afin que l’ organisation puisse continuer et prouver ainsi un résultat plein de succès.


L'IMPLICATION DE DESSINE L'ESPOIR

Dessine L'Espoir a débloqué une donation de 5000 Euros donation afin de couvrir la formation de 400 personnes pour la période octobre à décembre 2004.

Ce montant de 5000 Euros permet à chacun des 26 formateurs employés par Know Your Body de présenter chacun un cours à 15 personnes (par cours) c’est à dire de couvrir au total 400 personnes.

Budget supplémentaire- Formation à la Desmund Tutu Fundation

Dessine l'Espoir prépare également des fonds afin de permettre à Milicient Hadebe, en charge de la formation, de pouvoir visiter d’autres projets supportés par Dessine l'Espoir à travers le pays.






Sur le même sujet:

Campagne de prévention en Afrique Australe. Distribution gratuite de préservatifs en Afrique Australe.
Diffusion de préservatifs gratuits.

Prévention en milieu rural Marionnettes Géantes au Swaziland
Dessine l'Espoir a financé un programme de formation du groupe de soutien de Piggs Peak à la confection de marionnettes géantes, afin de mettre en place un spectacle de sensibilisation au VIH-SIDA destiné à être produit en milieu rural.

Soutien Nutritionnel Soutien aux patients de l'hôpital de Piggs Peak-Swaziland
Dessine l'Espoir apporte un soutien aux patients séropositifs de l'hôpital de Piggs Peak, une petite ville du Swaziland.

Soutien nutritionnel Soutien nutritionnel et scolaire aux enfants défavorisés de la région de Ladysmith
Les enfants en situation de vulnérabilité, dans la région de Ladysmith, reçoivent depuis 2011, un soutien nutritionnel et un accompagnement social dans le centre "Halfway House" construit par Dessine l'Espoir.

Archive One Month of Love
Un coffret ludique, original et attractif de 24 préservatifs intitulé "One Month of Love".

Campagne de prévention en Afrique Australe Prévention en milieu professionnel
Mise place de la campagne : "I love you Positive or Negative" au sein des entreprises basées en Afrique.

Programmes de soutien Les activités génératrices de revenus
Comment s'organisent les activités génératrices de revenus ? Quels sont les bénéfices de telles activités ?

Actions en Europe Campagne de prévention en Roumanie
Projet en collaboration avec les jeunes du projet "Picturing Hope", de la "Baylor Black Sea Foundation"- Roumanie.

Soutien aux enfants défavorisés Halfway House pour les enfants défavorisés de la région de Ladysmith
Construites en milieu rural, les "Halfway Houses", littéralement « Maisons de mi-chemin », sont destinées à accueillir et encadrer les enfants solarisés de milieux particulièrement défavorisés.

Actions de sensibilisation Campagne de prévention à Kliptown-Soweto
Dessine l’Espoir a lancé un projet de prévention à Kliptown - Soweto l’un des townships les plus défavorisés de l'agglomération de Johannesburg.

Blog L'actualité des projets de terrain
L'actualité des projets de terrain de l'association